25 juillet 2007

BON ANNIVERSAIRE MAMAN

Très bon anniversaire Maman. En ces jours de vent, j'imagine la tramontane débouler des contreforts cévenols sur la bonne ville d'Alès et continuer sa course folle à travers vignes et vallons jusqu'au Golfe du Lion... Rien ne l'arrête, elle court par dessus la mer en faisant briller l'écume, et elle m'arrive sans crier gare avec vos pensées de circonstance. Je cherche l'abri des baies et des criques à bord de mon compagnon du vent, et question vent je suis servi, je le vois courir en volutes bleues par dessus les monts rocheux du Cabo Creus... C'est une course sans fin, comme un brin de tourmente dans le ciel d'été... Attendre, attendre encore, comme les hommes bleus sous le vent de sable qu'ils guettent silencieusement par l'échancrure de leur chèche... Grosses bises à toi Maman, bises à tous.

***

***

Voilà une photo toute proche en souvenir de notre beau voyage vers le Maroc,

LA ROMANCE DES SABLES...

***

***

Le vent commence à tomber du côté de Puerto,

mais l'été tarde à s'installer....

***

***

La grande invasion de Juillet, ce sont les méduses.

Peu de monde dans l'eau, et beaucoup d'enfants avec des épuisettes,

pour se livrer à une drôle de pêche....

***

 

***

Le clocher de l'église continue à sonner tous les quarts d'heure.

De mon voilier, je l'entends à peine avec les bourrasques du vent...

***

***

Au pied du clocher, il y en a un qui a eu peur de se faire piquer sa sweet Ginet...

Amour quand tu nous tiens...

***

***

La plupart des cris étaient destinés à signaler

la terible apparition d'une nouvelle méduse...

***

***

Petits et grands, tout le monde veille...

***

***

Les méduses, c'est comme le vent,

cela finit par cesser,

cela finit un jour par un petit tapis mauve desséché sur la plage,

***

***

Une braveuse de méduses prudemment suivie par le petit klebs de service...

***

***

Un couple d'oiseaux, un couple d'aloës, un couple de jeunes filles,

la vie n'est qu'une succession de duos...

***

***

Mais un petit coup de solo, ça peut avoir du charme aussi...

Par elle j'ai autant appris que j'ai versé de larmes,

si parfois je la répudie, jamais elle ne désarme,

et si je préfère l'amour d'une autre courtisane,

elle sera à mon dernier jour, ma dernière compagne,

non je ne suis jamais seul avec ma solitude...

***

***

Derrière des barreaux pour quelques mots qu'il pensait si fort

Dehors il fait chaud des milliers d'oiseaux s'envolent sans effort

Quel est ce pays où frappe la nuit la loi du plus fort 

Diego, libre dans sa tête derrière sa fenêtre s'endort peut-etre...

Et moi qui danse ma vie qui chante et qui rit je pense à lui

Diego, libre dans sa tête derrière sa fenêtre déjà mort peut-être...

***

***

J'en ai vu des horizons et des bateaux, et bien mon préféré,

sans la moindre hésitation, c'est mon petit compagnon du vent...

***

***

Voilà pour aujourd'hui, nous sommes déjà fin juillet

et l'été joue les timides. Il faut prendre la brise comme elle vient,

accepter les détours et les caprices des saisons.

 

Page suivante :  ~~ CARTES ESTIVALES ~~

 

 

 

 

Posté par chiloedream4 à 14:57 - Permalien [#]