04 août 2007

LA MEMOIRE DU VENT

 

 

 

 

Cet été 2007 fut une saison de vent, le vent qui disloque la lumière en étincelles et qui fait respirer plus fort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Promenade à pieds sur les chemins pierreux du Cabo CREUS

tandis que mon compagnon du vent, mon fidèle YEMAMBA II,  reste à l'abri à PORT de la SELVA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil est immobile l'été devient fou,

tous les garçons et les filles s'en vont avec nous,

la chanson sur les lèvres la chanson du bonheur

et le coeur empli de fièvre d'amour et de fleurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A mi-chemin entre le village et la maison du peintre, un mazet à l'abandon...

""Le temps qui ne saura jamais comment pourquoi le Vent,

vient souffler sur nos vies et le vide le suit...""

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

""La route est longue longue longue, chante si tu es fatigué,

tu marcheras des heures entières, sous le dur soleil de l'été...""

 

 

 

 

 

 

Au bout du chemin, dans l'écrin de sa pinède, fermée comme un coeur secret,

loin de la foule et du bruit, sinon la chanson du vent,

la maison perdue d'un peintre solitaire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même au plus fort de l'été, il y a autour de la maison une ombre étrange...

""La maison près de la fontaine couverte de vignes vierges et de toiles d'araignées,

sentait la confiture et le désordre et l'obscurité.

Autour il y avait le silence, les guêpes et les nids des oiseaux...""

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série de trois, d'un coup, sans crier gare,

c'est mon album de vacances....

 

 

 

 

 

Le chemin finit par gagner le plus joli petit port du monde...

 

 

 

 

 

Même dans les plus jolis hâvres, on ne fuit pas le vent,

il vous accompagne avec ses chansons bleues argentées...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous préférez avec ou sans bikini

top-less ou tout-less...?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

""Tout autour de l'île il y a de l'eau, au-dessus de l'île on voit des oiseaux...

Il avait dit j'en ai assez de la maison de redressement,

et les gardiens à coups de clefs lui avaient brisé les dents...

Il y a des villes et des villages qu'il vaut mieux plus traverser...

Tout autour de l'île il y a de l'eau, au dessus de l'île on voit des oiseaux...""

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

""Le temps qui ne saura jamais comment pourquoi le vent

vient souffler sur nos vies et le vide le suit...""

Vous la connaissez par coeur celle-là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les girouettes s'en donnent à coeur joie,

à passer du Sud au Nord et du Nord au Sud....

 

 

 

 

 

On prend le temps de lire,

avec l'aide du vent pour tourner les pages....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi j'aurais plutôt tendance à me voiler la fesse...

 

 

 

 

 

 

Un été de vent et de lumière sur le joli Cap Creus...

Page suivante :  ~~ LES GENS D' UN JOUR D' ETE ~~

 

 

Posté par chiloedream4 à 15:01 - Permalien [#]